Vous ne voulez pas payer plus d’impôts en 2024 ? Découvrez qui sera épargné par cette nouvelle mesure

À l'approche de la traditionnelle période de déclaration des revenus, une annonce est venue réchauffer le coeur de nombreux contribuables français.

Un changement fiscal avantageux en vue #

Alors que la paperasse fiscale suscite généralement peu d’enthousiasme, une nouvelle mesure prévue pour 2024 pourrait changer la donne pour une large part de la population. Sachez qu’une réduction d’impôts est sur le point d’être mise en œuvre, mais tous n’en bénéficieront pas.

La raison ? L’inflation, dont l’impact n’est pas toujours facile à anticiper, joue ici un rôle surprenant. Attendue à 4,8% pour l’ensemble de l’année, elle devient inattendument la complice des Français dont les revenus n’ont pas évolué entre 2022 et 2023. Ces derniers pourront prétendre à une fiscalité allégée, une aubaine non négligeable en ces temps économiquement incertains.

Fisc : la chasse aux constructions non déclarées s’intensifie en France

Quels contribuables tireront leur épingle du jeu ? #

La nouvelle régulation fiscale prévue pour 2024 détermine ses bénéficiaires selon un critère clé : la stabilité ou la faible augmentation des revenus. Pour échapper à une hausse des impositions, il faudra que votre revenu n’ait pas grimpé de plus de 4,8% en 2023. Voilà qui pose les bases d’une redistribution des cartes où, paradoxalement, ne pas avoir bénéficié d’une augmentation significative de salaire peut être avantageux.

À lire Votre rêve d’acquérir une maison : combien vous devriez gagner, le salaire minimum qu’il faut toucher

Les études récentes sont assez révélatrices : près de 40% des Français seraient concernés par cette baisse d’impôt en 2024, avec une répartition intéressante entre les genres. La majorité des personnes bénéficiant d’une stabilité ou d’une faible hausse de revenu sont des hommes, mais une proportion non négligeable de femmes est également concernée. L’équilibre entre la nécessité de stimuler l’économie par des augmentations de salaire et l’allègement fiscal devient donc un enjeu de taille dans le débat public.

Escroquerie des faux coursiers : comment repérer et se protéger de cette nouvelle arnaque ?

Boost à la famille : le quotient familial #

Autre volet important de cette réforme fiscale : le quotient familial. Cette notion, cruciale pour les familles nombreuses, sera revalorisée en 2024. Cela signifie concrètement que le montant des impôts sera ajusté à la baisse pour tenir compte de la taille de la famille. Ainsi, un couple sans enfant pourra bénéficier d’une réduction d’impôts de 3,6%, tandis qu’une famille avec trois enfants ou plus verra la sienne atteindre jusqu’à 9%.

Et pour ceux qui cherchent toujours plus de façons d’optimiser leur situation fiscale, sachez que des options telles que les dons à des associations caritatives restent une piste séduisante. Non seulement elles ouvrent droit à des réductions d’impôt, mais elles permettent également de soutenir des causes importantes.

Liste des bénéficiaires de réduction d’impôts en 2024 :

  • Les Français dont les revenus n’ont pas augmenté ou peu augmenté entre 2022 et 2023.
  • Les familles nombreuses, grâce à la revalorisation du quotient familial.
  • Les contribuables faisant des dons à des associations caritatives.

FAQ:

  • Qui bénéficiera de la réduction d’impôts en 2024 ?
    Les contribuables dont les revenus n’ont pas ou peu augmenté entre 2022 et 2023, ainsi que les familles nombreuses grâce à la revalorisation du quotient familial.
  • Comment l’inflation affecte-t-elle la réduction d’impôts ?
    L’inflation de 4,8% prévue est le seuil au-delà duquel une hausse de revenus entrainerait une augmentation de l’imposition.
  • Y aura-t-il des différences notables entre hommes et femmes ?
    Oui, selon les études, une différence est observée dans les augmentations de salaires entre les genres, affectant leur éligibilité à la baisse d’impôts.
  • Qu’est-ce que le quotient familial ?
    Il s’agit d’un mécanisme permettant d’ajuster l’impôt sur le revenu selon la taille de la famille et qui sera revalorisé en 2024.
  • Les dons aux associations peuvent-ils réduire mon impôt ?
    Oui, les dons à des associations caritatives sont une manière éprouvée de bénéficier d’une réduction d’impôts.