Les impacts de la pollution intérieure sur la santé et comment les minimiser

De nombreux individus portent un regard attentif sur la qualité de l'air extérieur.

La menace invisible de la pollution intérieure #

Or, selon de multiples avis, l’air que nous respirons à l’intérieur de nos demeures ou de nos lieux de travail peut être jusqu’à cinq fois plus pollué. Les composés organiques volatils, les particules fines ou encore les gaz radon font partie des polluants intérieurs couramment retrouvés. Pourquoi cette pollution intérieure est-elle préoccupante? Quels peuvent être ses impacts sur notre santé ?

Répercussions de la pollution intérieure sur notre santé #

La pollution intérieure, contrairement à son homologue externe, ne fait pas l’objet d’un consensus alarmant. Et pourtant, selon de récents tests, son impact sur notre santé serait loin d’être négligeable. En premier lieu, l’exposition à la pollution intérieure peut générer des troubles réversibles comme des irritations des voies respiratoires et des yeux. Les personnes sensibles ou asthmatiques sont particulièrement affectées. En revanche, chez des individus à priori en bonne santé, l-exposition chronique aux polluants intérieurs peut être à l’origine de maux sérieux comme des pathologies respiratoires chroniques.

Dans le second volet de notre comparatif, la pollution intérieure peut provoquer des maladies plus graves. Plusieurs études prouvent le lien entre la présence de substances cancérigènes et le développement de certains cancers, notamment ceux des voies respiratoires. Les enfants, plus vulnérables, peuvent être victimes de troubles du développement cérébral à cause d’expositions répétées à certains produits toxiques.

À lire Pourquoi vous devriez envisager de boire du jus de citron chaque matin pour booster votre santé

Des solutions pour limiter les pollutions intérieures #

Alors, comment pouvons-nous minimiser notre exposition à ces polluants intérieurs ? Plusieurs méthodes existent. Un des meilleurs gestes est d’aérer les pièces de son logement au moins une dizaine de minutes par jour. Cette solution simple permet de renouveler l’air et de diluer les polluants. Il est également recommandé de faire attention aux produits d’entretien achetés. Le choix de produits éco-labellisés permet de limiter la présence de polluants dans son foyer.

Plus curieusement, des tests ont révélé que certaines plantes ont un pouvoir épurateur intéressant. Elles captent les polluants et les transforment en substances inoffensives, contribuant ainsi à la dépollution de l’air intérieur. Enfin, certains appareillages, comme les purificateurs d’air, peuvent aider à contrer la pollution intérieure. Toutefois, ils nécessitent un investissement conséquent et leur efficacité est parfois décriée. L’avis des utilisateurs peut être un allié précieux pour choisir le modèle le plus adapté.

Avis aux navigateurs de l’air intérieur #

Soulever la question de la pollution intérieure reste un enjeu majeur tant par sa présence dans nos lieux de vie que par les risques qu’elle présente pour notre santé. Sa minoration au profit d’une focalisation sur la pollution extérieure devrait faire l’objet d’un rééquilibrage. A ce jour, la surveillance et la limitation des pollutions intérieures passent par une série de petits gestes accessibles à tous pour une vie plus saine.

À lire Ces produits d’entretien nocifs à éviter pour préserver votre santé, selon 60 Millions de consommateurs