Santé bucco-dentaire : les pratiques essentielles pour prévenir les maladies

Qualifiée de miroir de la santé générale, l'hygiène bucco-dentaire présente un enjeu de taille au-delà de l'aspect esthétique.

Introduction à la santé bucco-dentaire #

Une négligence à son égard ouvre la voie à une série de complications, pouvant aller jusqu’à la perte des dents. Selon de nombreux avis de professionnels de la santé, prévenir ces troubles est plus aisé que les traiter une fois installés. Cette prévention repose essentiellement sur l’adoption de quelques pratiques essentielles.

Etat des lieux et recommandations de base #

Les résultats d’un récent test effectué à l’échelle nationale ont révélé que 7 français sur 10 présentaient au moins une carie dentaire. Ce chiffre alarmant soulève la nécessité d’accentuer les efforts en matière de prévention. Le brossage des dents, action commune mais souvent mal réalisée, constitue le pilier de cette prévention. Le respect de quelques principes est de mise, notamment un brossage régulier (au moins deux fois par jour), soigneux et non agressif. L’utilisation exclusive d’une brosse à dents à poils souples est fortement recommandable. En matière de dentifrices, un comparatif permet de repérer ceux qui contiennent du fluor, élément d’une importance capitale pour le renforcement des dents.

À lire Kate Middleton combat un cancer, mais vous ne croirez jamais le soutien qu’elle reçoit de la nation

La place du fil dentaire est trop souvent négligée, à tort. Ce dernier permet d’éliminer la plaque dentaire nichée dans les espaces interdentaires, véritables réservoirs à bactéries. Parmi les bonnes pratiques figure également le renouvellement régulier de la brosse à dents, au moins tous les trois mois ou dès lors que ses poils commencent à s’éparpiller. Le brossage de la langue, zone propice à la prolifération bactérienne, gagne à être intégré à la routine d’hygiène quotidienne. Enfin, l’usage d’un bain de bouche peut être envisagé dans le cadre d’une lutte accrue contre la plaque dentaire et la mauvaise haleine.

Rôle d’une alimentation équilibrée et des visites régulières chez le dentiste #

L’alimentation joue un rôle crucial dans la préservation de la santé bucco-dentaire. L’excès de sucre constitue sans doute le meilleur ennemi des dents. Il promeut non seulement le développement des caries, mais borne également le processus de reminéralisation dentaire. Les boissons acides n’épargnent pas non plus l’émail dentaire. Opter pour une alimentation équilibrée, riche en vitamines et en minéraux, s’impose donc comme une mesure de prévention à ne pas négliger. Parallèlement, la consommation de fromage, grâce à son efficacité reconnue dans la neutralisation des acides buccaux, est à privilégier.

Au-delà de ces mesures individuelles, les visites régulières chez le dentiste demeurent indispensables. Ces dernières devraient idéalement avoir lieu tous les six mois. À cet effet, un examen minutieux est réalisé et permet de déceler toute éventuelle anomalie. De plus, l’avis d’un professionnel est un véritable plus pour conseiller sur les meilleurs produits d’hygiène bucco-dentaire à utiliser. En somme, cette approche préventive est plus sûre et moins couteuse que le recours à des soins chirurgicaux, souvent lourds et onéreux.

Quelques idées reçues à déconstruire #

Pour compléter ce panorama, il est important de dissiper certaines idées reçues. Contrairement à une croyance très répandue, la santé buccale et le vieillissement n’entretiennent pas de lien causal direct. Autrement dit, perdre ses dents n’est pas une conséquence inéluctable de l’âge avancé, mais plus souvent le reflet de négligences accumulées au fil des années. Une autre idée fausse préconise le remplacement du brossage par l’usage du fil dentaire. En réalité, ces deux pratiques sont complémentaires et ne sauraient se substituer l’une à l’autre.

À lire Santé : découvrez les 8 marques d’eaux en bouteille à éviter absolument, selon les autorités