La vérité sur les régimes sans gluten : qui en a vraiment besoin ?

Le terme "sans gluten" est devenu très à la mode au cours de la dernière décennie, au point d'être omniprésent dans les supermarchés, les dîners sociaux et les discussions sur la santé.

Des idées claires sur les régimes sans gluten #

Beaucoup sont tombés dans le piège de l’idée qu’un régime sans gluten est la panacée universelle pour une vie saine. Mais qu’est-ce que la science révèle sur ce régime alimentaire controversé ? Qu’en est-il des tests médicaux pour le diagnostic ? Convient-il vraiment à tous ou n’est-il nécessaire que pour des cas spécifiques ?

L’analyse: A qui s’adresse le régime sans gluten ? #

Il est important de préciser dès le départ que l’adoption d’un régime sans gluten sans une raison médicale spécifique peut ne pas être bénéfique. Selon la Coeliac UK, une association britannique dédiée à la sensibilisation à la maladie cœliaque, seule une personne sur 100 serait réellement atteinte de cette maladie auto-immune qui nécessite un régime sans gluten strictement suivi.

Dans un contexte médical, le régime sans gluten est fondamental pour les personnes souffrant de la maladie cœliaque, une affection auto-immune déclenchée par la consommation de gluten contenue dans le blé, l’orge et le seigle. Pour ces personnes, c’est un remède et non un choix. Il est tout aussi vital pour certains individus souffrant d’une allergie au blé ou la sensibilité au gluten non cœliaque (SGNC).

À lire Kate Middleton combat un cancer, mais vous ne croirez jamais le soutien qu’elle reçoit de la nation

C’est ici que la question des tests intervient. Certains tests médicaux, tels que ceux pour le diagnostic de la maladie cœliaque, sont très fiables. En comparatif, le diagnostic de la SGNC est plus complexe, il nécessite l’élimination de toute autre cause possible des symptômes et l’observation de la réponse à un régime sans gluten.

Les bénéfices et les défis d’un régime sans gluten #

Si le régime sans gluten est clairement une bénédiction pour les personnes atteintes de la maladie cœliaque et de certaines autres affections, il est beaucoup moins évident pour le reste de la population. Des recherches menées par l’Université d’Harvard en 2017 ont révélé qu’éliminer le gluten de son régime pourrait conduire à une diminution de la consommation de céréales entières, ce qui pourrait avoir un impact négatif sur la santé cardiovasculaire.

Ainsi, une décision d’opter pour un régime sans gluten doit absolument être basée sur un avis médical. Par ailleurs, il est crucial de souligner que le gluten en soi n’est pas mauvais pour la santé. Si une personne n’est pas intolérante au gluten ou n’y est pas sensible, une alimentation sans gluten n’est pas nécessairement meilleure pour la santé. En plus, le choix de suivre un régime sans gluten peut aussi s’avérer plus coûteux et plus difficile à suivre dans un monde dominé par les aliments contenant du gluten.

À lire Santé : découvrez les 8 marques d’eaux en bouteille à éviter absolument, selon les autorités

Réflexions finales sur les régimes sans gluten #

C’est donc un fait que le régime sans gluten n’est pas universellement nécessaire ou bénéfique. Il reste avant tout une nécessité médicale pour certaines personnes et non un régime de bien-être générique pour tous. Il est toujours recommandé de consulter des professionnels de la santé avant de s’engager dans un tel régime afin d’évaluer correctement sa valeur et sa pertinence pour chaque individu.