Allocation compensatrice pour tierce personne (ACTP) : qui peut en bénéficier ?

L'Allocation Compensatrice pour Tierce Personne (ACTP) est une aide financière destinée à la prise en charge des dépenses entraînées par l'embauche d'une tierce personne.

L’Allocation Compensatrice pour Tierce Personne : Une Introduction #

Elle vise à aider les personnes atteintes d’un handicap pour accomplir les actes essentiels de la vie quotidienne, les rendant dépendantes d’un tiers. Dans le domaine des aides sociales, l’ACTP se distingue par son caractère adaptatif et flexible pour le bénéficiaire. Néanmoins, l’adéquation de ce dispositif pour chacun nécessite une évaluation minutieuse.

Eligibilité à l’ACTP : Les critères de base #

Le premier critère évaluer pour bénéficier de l’ACTP est la nature et la gravité du handicap. Trouver le meilleur dispositif d’aide n’est pas une mince affaire. Avis et tests sont nécessaires pour établir le niveau de dépendance de la personne handicapée et ainsi déterminer son éligibilité à l’ACTP.

Plus techniquement, pour être éligible à cette allocation, la personne doit être âgée entre 16 et 60 ans, et présenter une incapacité de plus de 80%. L’incapacité est définie par la difficulté à accomplir les gestes quotidiens d’une personne valide. Par ailleurs, la personne doit être de nationalité française ou résider de façon stable et régulière en France.

À lire Impôt sur les revenus : la déclaration sur le point de changer, comment éviter les pièges ?

Il existe toutefois des exceptions à ces critères. Par exemple, les personnes dont le taux d’incapacité est compris entre 50% et 79% peuvent bénéficier de l’ACTP si leur handicap occasionne une réelle difficulté d’insertion professionnelle. C’est ici que le comparatif des différentes solutions d’aide prend tout son sens.

ACTP : Modalités d’attribution et montants #

L’ACTP est attribuée par la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH). La demande se fait par le biais de la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH).

Le montant de l’ACTP varie en fonction de la nature et du degré du handicap. Cette aide prend en compte les ressources de la personne bénéficiaire, mais également les dépenses qu’elle engage pour l’aide d’une tierce personne. Le montant maximal pouvant être versé est défini réglementairement. En funciton des situations, le montant défini peut être sujet à révision.

Il est à noter que l’ACTP n’est pas cumulable avec d’autres allocations. Un test préalable est effectué par l’organisme gestionnaire pour s’assurer que le cumul des allocations ne dépasse pas un plafond fixé par la loi.

À lire Le site des impôts plante à l’aube de la déclaration de revenus 2024 : ce que vous devez savoir pour survivre

Connaitre ses droits pour mieux en bénéficier #

Bien connaitre les modalités d’attribution de l’ACTP, ainsi que les critères d’éligibilité, est essentiel pour maximiser ses chances d’en bénéficier. La nature complexe de ce dispositif rend souvent difficile la compréhension des droits, mais avec les bons outils et une bonne connaissance, il est possible de faire valoir ses droits de manière optimale. En somme, faire le choix de l’ACTP est une décision déterminante. Pour vous aider à prendre cette décision, comparer cette allocation avec d’autres aides sociales peut s’avérer précieux. Ainsi, le meilleur choix se fera sur base de vos besoins spécifiques, vos droits et les caractéristiques de chacune des aides disponibles.