Déclaration d’impôts 2024 : les nouveautés à connaître

Le moment de déclarer vos revenus pour l’année fiscale 2023 approche, et plusieurs changements sont attendus pour la campagne d’imposition des revenus 2024. Voici un récapitulatif des principales modifications qui vous concernent.

Indexation du barème de l’impôt sur le revenu #

Pour cette nouvelle année fiscale, le barème de l’impôt sur le revenu est indexé sur l’inflation, soit une revalorisation de 4,8 % selon la loi de finances pour 2024. Voici le nouveau barème pour cette année :

  • Jusqu’à 11 294 € : 0%
  • De 11 295 € à 28 797 € : 11%
  • De 28 798 € à 82 341€ : 30%
  • De 82 342 € à 177 106 € : 41%
  • Au-delà de 177 106 € : 45%

Rabais fiscal pour les ménages à faibles revenus #

Le rabais fiscal accordé aux ménages à faibles revenus est également ajusté en fonction de l’inflation. Les célibataires disposant d’un revenu brut inférieur à 1 929 euros, et les couples ayant un revenu brut inférieur à 3 191 euros, ont droit à ce rabais avant déductions et crédits d’impôt.

À lire Shakira : les fans indignés par les prix exorbitants des billets de sa tournée (places vendues à des milliers d’euros)

Déduction spéciale pour les contribuables âgés et handicapés #

Les personnes âgées et les contribuables en situation de handicap bénéficient également d’une déduction sur leur revenu, indexée au taux d’inflation de 4,8 %. La déduction sera égale jusqu’à un montant de 2 746 euros et diminuera progressivement jusqu’à un montant de 1 373 euros entre des revenus compris entre 17 201€ et 27 670€.

Régime fiscal du futur plan d’épargne climat #

Les revenus générés par le nouveau plan d’épargne climat réservé aux personnes de moins de 21 ans sont exonérés d’impôts sur le revenu et de charges sociales. Le plafond pour ce Plan d’Épargne Climat Futur est fixé à 22 950 euros, soit le même seuil que pour le Livret A.

Nouvelle grille de frais de carburant #

Pour cette campagne d’imposition, la grille de frais de carburant pour le calcul des dépenses réelles évolue :

  • Augmentation pour les véhicules fonctionnant à l’essence et au GPL, ainsi que pour les deux-roues
  • Diminution pour les véhicules diesel

Il convient de rappeler que vous ne devez déclarer ces frais uniquement s’il y a eu des changements par rapport à l’année précédente. Le ministère de l’économie prévoit également la mise à disposition d’un formulaire papier pour les propriétaires qui n’ont pas accès à internet et souhaitent déclarer des changements d’occupants.

À lire Vous serez émus par ce message spécial de Jérôme et Lucile à leur fille Capucine et son parrain Mathieu Ceschin

Déductions fiscales sur les pensions alimentaires #

Les pensions alimentaires versées sont déductibles du revenu imposable du débiteur sous certaines conditions. Pour la déclaration portant sur vos revenus reçus en 2023, vous pouvez déduire sans justificatif un montant forfaitaire de 1 968 euros par enfant pour les frais de logement et de nourriture. Les autres dépenses, telles que les frais scolaires ou médicaux, peuvent être déduites pour leur montant réel sur présentation de justificatifs, dans la limite de 6 674 euros par enfant.

Réduction d’impôts pour les dons aux associations caritatives #

Les versements effectués au profit d’associations venant en aide aux personnes en difficulté donnent droit à une réduction d’impôt de 75 %, jusqu’à un montant majoré à 1 000 euros depuis 2024. Cette mesure incite davantage les contribuables à soutenir ces organisations.

Défiscalisation des pourboires

Les pourboires laissés par les clients aux employés de service sont exonérés de charges sociales et d’impôt sur le revenu depuis 2024, permettant ainsi une meilleure rémunération des employés du secteur.

En conclusion, l’année fiscale 2024 apporte son lot de changements concernant la déclaration d’impôts. Veillez à vous tenir informé pour être préparé au mieux et optimiser votre déclaration selon votre situation personnelle.

À lire Lidl peut augmenter votre richesse avec un simple gadget à un prix incroyablement bas