Quelles solutions d’épargne envisager lorsque vos comptes réglementés atteignent leurs limites ?

Un lecteur de Capital se demande si l’ouverture d’un Compte Épargne Logement (CEL) est une solution intéressante lorsque ses autres comptes réglementés sont déjà au plafond. Dans cet article, nous allons donc aborder les différentes options d’épargne à considérer lorsque vous atteignez la limite sur vos Livret A, LDDS et LEP.

L’intérêt limité du Compte Épargne Logement #

Tout d’abord, sachez qu’il est possible d’ouvrir un CEL en complément d’un Plan Épargne Logement (PEL), à condition qu’ils soient souscrits dans la même banque. Cependant, il faut noter que la rémunération d’un CEL ouvert cette année sera limitée à 2%, bien moins que votre Livret A ou votre Livret de Développement Durable et Solidaire (LDDS), qui affichent un taux d’intérêt de 3%. De plus, contrairement à ces comptes, les intérêts générés par un CEL sont soumis à la fiscalité depuis 2018.

En effet, vous devrez payer le prélèvement forfaitaire unique (PFU). Si vous n’êtes pas imposable ou que vous êtes dans la tranche d’imposition à 11%, vous pouvez néanmoins être moins taxé en optant pour l’imposition au barème progressif de l’impôt sur le revenu. Au mieux, si vous ne devez payer que les prélèvements sociaux, le rendement net de votre CEL sera de 1,6%.

À lire Voici la recette simplifiée et économique des cookies aux pépites de chocolat de Philippe Etchebest: surprenez vos proches et éveillez leurs papilles

Les alternatives : comptes d’épargne à taux majoré, dépôts à terme ou fonds en euros #

Oubliez le PEL ou le CEL et envisagez plutôt les comptes d’épargne à taux majoré. Ils offrent des taux d’intérêt supérieurs à ceux des CEL, avec des rendements nets après prélèvement forfaitaire unique compris entre 1,75% et 2,33%.

  • Le Compte sur Livret (CSL) : C’est un compte d’épargne non réglementée qui peut être souscrit dans n’importe quelle banque. Généralement, il propose un taux d’intérêt plus élevé que les comptes réglementés comme le Livret A.
  • Le Compte Epargne Jeune : Ce type de compte est destiné aux jeunes âgés de 12 à 25 ans, qui souhaitent se constituer une épargne avec un rendement supérieur au Livret A.
  • Le Compte à Terme (CAT) : Il est également possible de placer votre argent sur un compte à terme pour profiter d’un meilleur taux d’intérêt. Les CAT proposent souvent un taux supérieur à celui des livrets réglementés, mais en contrepartie, vous devez bloquer vos fonds pendant une durée déterminée lors de la souscription.

Une autre solution consiste à miser sur les dépôts à terme, si vous vous engagez à bloquer votre argent pendant 1 à 5 ans : les dépôts à terme proposent des rendements variables en fonction de la durée de détention.

Enfin, pour des projets d’épargne à long terme, vous pouvez vous tourner vers l’assurance-vie investie en fonds en euros, avec le double avantage de garantir le capital et de ne pas être restreint par une limite. L’assurance-vie offre généralement un rendement attractif tout en bénéficiant d’une fiscalité allégée sur les gains réalisés après 8 ans de détention.

Conclusion : bien choisir son épargne en fonction de ses objectifs et de sa situation fiscale #

Il est important de réfléchir à vos objectifs d’épargne et de prendre en compte votre situation fiscale avant de vous lancer dans l’ouverture d’un CEL ou d’autre produit d’épargne. Le CEL peut être intéressant pour certains profils, notamment ceux qui souhaitent se constituer une épargne logement sans pour autant bloquer leurs fonds pendant plusieurs années comme avec un PEL.

À lire Voici comment l’hôpital de Gonesse lutte pour retrouver son équilibre financier malgré de lourdes dépenses – découvrez pourquoi cela devrait vous préoccuper

Cependant, il existe d’autres alternatives plus rémunératrices pour faire fructifier votre argent, que ce soit les comptes d’épargne à taux majoré, les dépôts à terme ou l’assurance-vie investie en fonds en euros. N’hésitez pas à comparer les offres des différents établissements bancaires et à vous faire conseiller par un professionnel pour trouver la solution d’épargne la plus adaptée à vos besoins et à votre situation fiscale.